Derniers sujets
» Matthieu sur le GRP
Aujourd'hui à 21:14 par Benoit

» Petit Trail de l'Étendard - 30 juillet 2017
Lun 21 Aoû 2017, 22:05 par Jean - Louis

» Montée d'Oz - 26/07/2017
Mer 02 Aoû 2017, 14:19 par Matthieu

» Course nature de la Villarinche - 23/07/17
Jeu 27 Juil 2017, 11:18 par Lydie

» QUI FAIT QUOI
Jeu 20 Juil 2017, 10:02 par Eric

» La montagne ça vous gagne !!!
Ven 07 Juil 2017, 23:02 par Jean-Luc

» Résultat de nos montagnards !
Jeu 29 Juin 2017, 23:25 par Richard W


Solukhumbutrail

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Solukhumbutrail

Message  Emmanuel57 le Dim 06 Nov 2011, 15:45

Bonjour à tous
Juste un petit mot de Katmandou avant de prendre la route demain pour JIRI (10 heures de bus), lieu. Départ de de la première étape du Trail.
Pour les nouvelles , ceux qui veulent en savoir plus, ils peuvent aller sur le site du solukhumbutrail 2011 , ce sera le plus sure moyen d'en obtenir et de suivre le déroulement de la course.
A bientôt

Emmanuel

Message pour catherine: je n'ai pas pu passer te régler la course d'orgeval, j'ai demandé a William de régler pour moi.

Ah non je ne suis pas d'accord , tu fais juste un aller et retour pour payer !
Bonne course , bon courage et on pense à toi.
Cath


Emmanuel57

Messages : 33
Date d'inscription : 04/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Lydie le Dim 06 Nov 2011, 23:05

Toutes les infos ici

Pour le suivi live ici
avatar
Lydie

Messages : 547
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : FRANCONVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Matthieu le Dim 06 Nov 2011, 23:16

La course qui fait rêver, je sens qu'un de ces jours je vais craquer Embarassed
avatar
Matthieu
Admin
Admin

Messages : 387
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : ERMONT

http://runningevasion95.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Des nouvelles du Népal

Message  Lydie le Lun 07 Nov 2011, 23:05

La course n’a pas encore commencé, mais les péripéties, elles, sont au rendez-vous.
Aujourd’hui 180Km à parcourir en bus, sur des routes sinueuses, avec des règles de conduite à la népalaise.
Pour mettre du piment, une crevaison inévitable, et afin de couronner le tout le siège d’Emmanuel était mal fixé, il a donc fait les 9h de route à essayer de ne pas tomber…
Arrivés à Jiri, un dîner les attendait (citronnade chaude, pop corn, plat de riz avec des pommes de terre et blettes, quelques morceaux de poulet arrosés de bouillon de lentilles blanches) et dodo.
Demain réveil à 6h pour préparer les sacs des sherpas (porteurs) qui partiront vers 7h 30 avec les marcheurs.
Départ des coureurs à 9h.
A demain, en espérant avoir un appel

Katy ELALOUF
Pas en direct du Nepal
avatar
Lydie

Messages : 547
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : FRANCONVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Lydie le Jeu 10 Nov 2011, 09:29


Crédit photo Jean-François Bourgine

Ce matin le départ de la 2ème étape s’est fait en deux groupes : ceux qui ont mis plus de 4h la veille sont partis ce mati 7h30 et ceux qui ont mis moins de 4h la veille sont partis ce matin à 8h30.
Pas juste : plus tu mets de temps et moins tu dors ! c’est dur cette politique.
Le groupe d’Emmanuel était donc composé d’une dizaine de personnes. Aujourd’hui, il est plutôt content de lui.

Première partie On commence par une descente (le point fort d’Emmanuel) de 600m qui les fait passer de 2600m d’altitude à 1600m d’altitude.
Emmanuel est arrivé en tête en bas ; mais… il faut remonter jusqu’à 3500m au col de Lamjura.
On y est arrivé sans trop de problème.
Pour Slim (parti ce matin à 8h30), aujourd’hui, c’était moins cool : il a eu des crampes. S’est arrêté le temps que cela passe, et n’a pas réussi à doubler Emmanuel

Aujourd’hui ils ont rencontré beaucoup moins de monde sur la route, si ce n’est des nones qui se rendent au monastère qu’il visiteront demain. Et voici la neige et la glace et fin de la végétation et le froid.

Emmanuel a attendu son porteur (qui trainait un peu) et donc a eu « sa doudoune » avait un peu de retard. Espérons qu’il ne prenne pas froid ! Pardon , mes réflexes de « mère juive ».
Ce soir ils sont dans un lodge, un peu précaire ( pas de chauffage ni d’électricité ; mais un matelas). Emmanuel et Slim dorment dans la même « chambre ». Rien ne vaut la chaleur humaine.

Au classement ce soir Emmanuel a gagné du terrain , il passe de la 41ème place à la 36ème et Slim de la 23ème à la 29ème ( Ah maudite crampes !)
Demain, une étape plus courte qui va leur permettre de visiter le temple de Jumbesi : 8km mais ils descendront de 3400 à 2670m.
Bonne nuit

Katy ELALOUF
Pas en direct de Lamjura


Dernière édition par Lydie le Jeu 24 Nov 2011, 01:12, édité 1 fois
avatar
Lydie

Messages : 547
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : FRANCONVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Matthieu le Jeu 10 Nov 2011, 11:07

C'est top ce ptit suivi live Very Happy

Bonsoir
Désolée pour ce vide et l’absence de message hier soir.
Emmanuel n’a pu me contacter par SMS qu’à 19h30, heure de Paris (1h du matin heure locale).
7 SMS pour raconter la journée d’hier et malheureusement, je n’ai pu vous relater l’épisode n°3 que maintenant.
Mercredi soir il a fait 4°, les duvets et doudoune achetés sur place sont au top et leur permettent de se réchauffer.
Côté repas, ils sont plutôt copieux mais l’eau , le coca, les snickers ont des dates de péremption largement dépassées et se vendent à prix d’or !!!
Jeudi levé à 7h, pour 10km de descente pour aller du col de Jumbura (3500m) à Julbesi (2650m) . Etape très rapide, le premier ne met que 48mn.
Emmanuel qui adore courir en descente ne met qu’1h10 et Slim 1h01 ;
Descente très technique, verticale, très sinueuse, pleine de pierres et de racines. Le premier français est tombé deux fois et s’est fait une sérieuse entorse.
Comme l’étape était courte, ils ont visité la petite ville de Jumbesi et deux monastères où ils ont peu apprendre quelques rudiments de la religion bouddhiste.
Dîner très bon à base de pommes de terre, soupe riz et thé.
Une fête a été organisée au feu de camp avec des chansons népalaises.
Dodo à 21h dans un dortoir de 35 personnes.
Vendredi le réveil était prévu à 6h pour un départ échelonné
7h : les sherpas et marcheurs
8h : départ des coureurs 2ème partie du classement et 9h les autres.
18km pour passer de 2600m à 4300m, puis descente à 3900m.
Cette étape sera le test pour le passage en altitude. Il doivent se surveiller pour anticiper les symptômes du mal des montagnes et éviter l’œdème pulmonaire.
Il doit faire froid là-haut et aucun confort. Couchage sous la tente et eau du ruisseau avec micropure (petite pastille qui permets de »nettoyer l’eau » et de pouvoir la boire) ;
Voilà à priori tout le monde est à 3900m , mais pas de réseau.
Emmanuel a eu tous les messages de soutien, il est en tête du nombre de message reçus. Continuez car ils ont instaurés un concours du nombre de messages reçus.
Emmanuel fait dire à son médecin préféré : Jean que ses genoux et son dos vont bien. Pourtant pour l’instant ils n’ont fait que 50km sur 300. Le plus dure reste à venir !
Ils sont étonnées de voir à quel point les népalais sont heureux de vivre malgré une vie rude. Les moines font 3jours de marche, aller-retour, pour aller chercher du ravitaillement. Les charges portées sont impressionnantes.
Nous avons de quoi méditer !
Classement Général jeudi soir : Slim 20ème , Emmanuel : 37ème.
Bravo !
Katy ELALOUF
Pas en direct du Nepal

avatar
Matthieu
Admin
Admin

Messages : 387
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : ERMONT

http://runningevasion95.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  CATH le Sam 12 Nov 2011, 22:39

Bonjour,
Réseau enfin retrouvé, voici les aventures d’Emmanuel et Slim en différé : texte d’Emmanuel reconstitué texto après texto…
Vendredi : Départ 8h ce matin de Jumbesi pour les coureurs de la 2ème partie de tableau, les autres partent à 9h.
Me voici donc lancé sur la pente qui monte, qui monte. Parti de 2600m nous atteignons les 3800m en un peu plus de 2h30. Passage au col à 4300m avec un vent froid , vers 17h30. Mais ce n'est pas fini. Encore 1 h de course dénivelé négatif de 300m pour arriver au campement.
Slim parti une heure après moi terminera avec quelques minutes d'avance et reviendra passer la ligne avec moi avec mes 6h37 d'effort ...
Cette étape qui n'est encore qu'une étape qui doit nous permettre d'atteindre les 5000m aura fait du mal. Au total 2000 m de D+ au lieu des 1600 annoncés. Des passages techniques au milieux de pierres ou chaque pas peut se transformer en entorse. Une grosse fatigue a l'arrivée , mal partout. Les étirements s'imposent.
Au milieu de tout cela une très belle balade ( plus d'appareil photo, il est tombé et s’est cassé) au travers de forêts de pins , des vues magnifiques sur des sommets qui trônent a 7000 m au sommet enneigés.
La rencontre de vaches népalaises d'altitude au longs poils ( mais ce ne sont pas des yacks). Par contre cette fois-ci pas âme qui vive sur le parcours. DAWA (responsable de l’épopée) nous avait prévenu. Cette piste taillée à la serpe et à peine visible parfois n'est empruntée que par des solitaires...
D'ailleurs au sujet de la piste, le classement devrait changer . En effet plusieurs coureurs se sont trompés d'itinéraire pourtant balisé .
Bon pas de réseau là où nous sommes ce vendredi soir. Il faut dire que l'endroit est assez, voire très isolé.
C'est bien simple nous sommes sous tentes au bord d'un ruisseau , au beau milieu de nul-part...
3900m d'altitude , ce n'est pas vraiment le camping des flots bleus...=
Demain 12 /11 étape plutôt descendante pour retrouver le village natal de Dawa, l'organisateur et multiple champion sur des courses ultra-TRAIL internationales. Nous serons accueilli par sa famille.
Je reprends le stylo : après son appel de cet après-midi pour me raconter la 5eme étape, il a pu envoyer les SMS de la 4ème étape.
Samedi : levé à 5h30, petit déjeuner très précaire, départ à 6h30 vers un lac magnifique formé par la fonte des glaciers. Ce lac se trouve à 4500m.
Pour y arriver, une première descente jusqu’au village de Dakimindo. Grosse brume. Tout le parcours s’est fait dans le brouillard. Fini le soleil.
Aujourd’hui : 20km ; les 10 premiers sont à flanc de montagne à 3800m , parcours très compliqué où les écarts se creusent (Emmanuel a mis 3h15 et Slim 2h15)
Puis une descente brutale jusqu’au village de Taksindu (2900m) ;
Ce village est en deux parties, la partie haute et la partie basse. A l’entrée du village une porte et derrière cette porte des escaliers pour les amener vers la partie basse.
Devant cette porte des enfants les attendaient qui au passage de chaque concurrent leur donnait un collier de fleurs et main dans la main chaque enfant amène son coureur jusqu’à l’arrivée en partie basse du village.
Moment très émouvant.
A l’arrivée orangeade chaude, douche brûlante (enfin !). Une cérémonie était organisée pendant laquelle ils ont fait connaissance avec le grand maître de DAWA.
Tout le monde va bien ; pas de mal de montagne pour le moment.
Mais d’autres maux : mal aux mollets, et le genou gauche d’Emmanuel commence à se réveiller. Quelle folie cette course avec 2 ménisques de fissurés !
Désolée, je n’ai pas le classement pour le moment (ni de photos), mais cela n’a pas d’importance . Etre déjà sur place et rester en course est bien suffisant. Pour info il a l’ordre de rentrer « entier et debout ».
Bon week-end
Katy ELALOUF
En complet différé du Nepal


avatar
CATH

Messages : 274
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Franconville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Lydie le Dim 13 Nov 2011, 22:00


Crédit photo Jean-François Bourgine

Crédit photo Jean-François Bourgine

Crédit photo Jean-François Bourgine
Bonjour
Quelques photos du journaliste sur place de la journée d’hier
Aujourd’hui repos dominical oblige !
Ils assistent tout de même à une course de 4 à 6km des sherpas (sans sacs).
Un déjeuner dans la salle à manger du monastère et une descente de 5km vers le village des parents de DAWA (l’organisateur) où ils dormiront chez l’habitant.
L’organisation est un peu inquiète pour la météo car il y a beaucoup de brouillard. Non pas que la course se passerait mal : pas du tout puisqu’en marchant entre 4000m et 5000m ils seront au-dessus des nuages, mais il y aurait un problème pour le rapatriement vers Kathmandu.
En effet ils vont continuer à monter (et descendre) jusque 5000m, et après la dernière étape un avion (plutôt des avions de 15 places) doivent venir les chercher pour les ramener sur Kathmandu et prendre leur vol respectifs vers leurs contrées respectives. Petit problèmes ces petits avions qui font la liaison entre LUKLA et Kathmandu ne volent pas s’ils n’y a pas de visibilité.
De plus LUKLA est l’endroit où s’arrêtent tous les touristes qui montent à l’Everest ; il y a donc pas mal de monde.
A priori cette semaine certains touristes sont restés bloqués à LUKLA durant 4 jours avant d’avoir une baisse du brouillard et donc pouvoir rentrer sur Kathmandu…
Le pire ne sera sans doute pas de rater l’avion Kathmandu-Paris (nous avons encore 12 jours devant nous) ; mais il faudra payer un nouveau billet d’avion car l’organisation n’a pas pris d’assurance pour cette situation, et Emmanuel risque de rater les 1 an de son petit-fils !!! Ça commence mal la vie de grand-père !
A demain pour la suite
Bonne fin de week-end
Katy ELALOUF


Dernière édition par Lydie le Jeu 24 Nov 2011, 01:13, édité 1 fois
avatar
Lydie

Messages : 547
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : FRANCONVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Lydie le Mer 16 Nov 2011, 08:26






Bonsoir,
Ce soir, c’est plutôt drôle : je viens d’aller voir si le classement de la journée est affiché et il y a juste un mot du journaliste indiquant qu’il n’a pas de nouvelles du groupe aujourd’hui !!!
C’est ma copine Laurence qui va bien rigoler : en effet, nous avons déjeuné ensemble et Emmanuel m’a appelé. Moi des nouvelles j’en ai !
En plus, non content hier d’avoir fait la liaison entre l’assurance et le médecin à évacuer, aujourd’hui j’avais pour mission de contacter un organisme officiel et sérieux de météo afin de connaître la météo sur les jours à venir.
Depuis quelques jours c’est très couvert, mais depuis hier, il pleut. Les coureurs sont inquiets de rater éventuellement leur avion. Plusieurs organisations font des trails dans cette région et ils finissent tous à Lukla ou Namché au pied de l’Everest.
Donc si la météo ne permet pas aux avions de venir les chercher, les touristes vont s’amasser : il y a 10 jours 2000 personnes sont restées bloquées pendant 4 jours.
Ils veulent connaître la tendance météorologique afin de décider s’ils continuent ou s’ils décident d’arrêter et de rejoindre Kathmandu.
D’après mes renseignements le temps devrait se dégager… Vous n’avez donc pas fini de me lire !
Et si nous parlions de la course ?
L’étape d’aujourd’hui : 26km et 1800m de dénivelé positif et une pluie incessante.
Les vêtements d’hier n’ont pas eu le temps de sécher ; mais il les a tout de même remis aujourd’hui.
Si en plus il attrape froid, c’est le pompon cette course !
Emmanuel a mis 5h35mn et à l’arrivée , il a attendu plus d’une heure son porteur pour pouvoir mettre des vêtements secs.
« Mon porteur n’est pas un violent… il n’a pas pris d’avance ce matin et je l’ai rattrapé et dépassé quelques kilomètres après le départ » Dixit Emmanuel.
Journée pas vraiment terrible : Les 2 genoux font savoir qu’ils sont fragiles ; le kyné sur place risque d’être également rapatrié pour entorse sévère, et Slim s’est fait marcher sur le pied par un âne !!!! Résultat : un hématome.
Tout le monde commence à être plus ou moins mal en point : presque tous les participants ont des straps !
Ce soir ils dorment à 2610m à Phakding.
Demain, les choses se corsent : une première montée de 1700m qui les mènera à une altitude supérieure à 4000m et redescendre à Thamé (3800m), village où séjournait le recordman (Apa Sherpa) du monde du nombre d’ascensions à l’Everest (21 fois). A partir de ce moment, tout se passera « en haute montagne ».
Vous pouvez voir sur les cartes l’étape d’aujourd’hui et celle de demain : c’est ultra chaud !
Quelle surprise nous attend demain ? Pour le moment je vous souhaite une bonne nuit.
A demain
Katy ELALOUF
Presqu’en direct de Phakding
avatar
Lydie

Messages : 547
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : FRANCONVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Lydie le Jeu 17 Nov 2011, 10:16


Crédit photo Jean-François Bourgine

Crédit photo Jean-François Bourgine
Bonsoir,
Pour me joindre Emmanuel a été obligé de faire une petite descente de 500m afin de trouver du réseau dans un endroit tout noir ( normal il est 16h15 heure de Paris et 21h là-bas) et tout seul (le pauvre !) . Ce n’est pas bien grave, il adore descendre !
Et oui, mais une fois raccroché, il faudra remonter…
Journée difficile, la météo est contre eux. Il y a eu 30cm de neige au col, ce qui a obligé l’organisation à modifier le parcours.
La nuit a été froide, très froide !!! Réveil sous la pluie depuis 5h.
Il en a profité pour déjeuner avec le groupe médical et sécurité qui partait à 6h30 pour le col de KONGDE (4250m) et donc faire en même temps un repérage.
Le temps se dégradant, au moment du départ à 8h, il est décidé de ne plus passer par le col : trop dangereux ! Ce qui est confirmé par le groupe parti plus tôt et qui aura mis 9h pour rallier THAME.
Très froid, trop froid, la pluie, le brouillard, bref des conditions de course difficiles pour cette journée de montée à 3800m.
De plus chaque jour Emmanuel se retrouve seul à courir avec son « faux rythme » (vite dans les descentes et lentement dans les montées) : il court sur le plat ou le faux plat montant, il marche, pas assez vite à son goût, dans les montées (les bâtons ne sont vraiment pas du luxe) et il court dans les descentes.
De ce fait, il dépasse les coureurs dans les descentes, caillouteuses cassantes et très techniques et il se fait dépasser par les mêmes dans les montées.
Mais aujourd’hui, il s’est senti mieux : bon rythme dans la montée à NAMCHE qui lui a permis de rattraper du monde et de terminer en bonne place en 4h37.
D’autres coureurs, qui étaient devant lui, se sont trompés de parcours et ainsi les concurrents du 2nd groupe terminent tous à peu près dans le même temps.
DAWA a pris la décision de modifier le parcours en passant par l’itinéraire très fréquenté de l’Everest et traverser NAMCHE.
Le parcours d’aujourd’hui a donc été de 21km au lieu de 26 avec 1650m de dénivelé positif, mais sans passage de col. Il a fait très froid, puisque chaque 100m d’altitude en plus correspond à 0,6°C en moins. Wahooo !!! + 1650m, cela veut dire – 9,9°C….
Les lodges de la vallée de l’Everest sont plutôt luxe par rapport à ceux qui les ont hébergés depuis JIRI. J’aimerais bien savoir ce que « luxe » veut dire là-bas ! Cela ne doit même pas atteindre une étoile du club Med !
Ils sont tout de même au chaud ce soir, mais le porteur d’Emmanuel n’est toujours pas arrivé (14h heure locale) avec son sac et donc son sac de couchage… et le reste des affaires de rechange, sans parler des gants qui dans le sac, n’ont pas vraiment leur place. Il a eu très froid aux mains aujourd’hui.
Evènement 18h36 (après 4h d’attente): enfin son sac et son porteur arrive ; il fait nuit à 17h…
Mauvaise nouvelle du directeur de course. Si le temps continue à se dégrader, la course s’arrêtera à GOKIO (vendredi après-midi), et il feront chemin inverse vers JIRI, afin de ne pas rater le bus pour Kathmandu et donc les avions pour les pays respectifs, sans atteindre leur but.
Mais c’est la montagne qui décide.
Pour moi en tout cas et pour la plus part d’entre vous, je le lis dans vos messages, le contrat est déjà plus que rempli !
Emmanuel vous remercie de tous vos messages qui font chaud au cœur à défaut de faire chaud aux mains !
Demain l’étape est de 10km et une montée à 4380m avec 500m de dénivelé positif, peut-être que le soleil voudra bien montrer son nez (comme je l’avais vu sur le Net) afin que cela soit plus agréable pour eux.
Désolée, pas de classement affiché ce soir.
Bonne soirée
Katy ELALOUF
En différé de THAME


Dernière édition par Lydie le Jeu 24 Nov 2011, 01:13, édité 1 fois
avatar
Lydie

Messages : 547
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : FRANCONVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Emmanuel n°9

Message  CATH le Ven 18 Nov 2011, 08:21

Bonsoir
Et bien ce soir, une fois n’est pas coutume !
Je n’ai pas grand-chose à vous dire : Pas de nouvelles… Bonnes nouvelles
Sans doute un « trou » dans le fin fond du monde où il n’ y a pas un poil de réseau.
Par contre j’ai enfin le classement d’hier et avant-hier.
A la fin de l’étape 6 à Karikhola : Emmanuel était 44ème et Slim 21ème
Mercredi soir à Phakding : Emmanuel est remonté à la 37àme place et Slim descendu à la 24ème.
Hier soir ; avec le froid et les diverses difficultés à Thamé : Emmanuel continue à remonter à la 32ème place et Slim remonte aussi à la 19ème place.
Le classement est à l’image de la topographie : de vraies montagnes russes.
Merci pour tous vos messages, je crois que je vous ai tous un peu inquiété ; mais j’ai oublié de vous dire qu’Emmanuel et Slim vont bien. Le froid, le mal de dos, les genoux qui « flanchent », l’hématome causé par l’âne ne sont que des informations qu’ils mettent de côté au moment de la course pour que l’adrénaline les pousse tous les jours jusqu’à l’arrivée.
Bonne nuit et j’espère à demain avec de bonnes nouvelles
Katy ELALOUF
En complet différé du Nepal


avatar
CATH

Messages : 274
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Franconville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Lydie le Ven 18 Nov 2011, 19:54


Crédit photo Jean-François Bourgine

Crédit photo Jean-François Bourgine

Crédit photo Jean-François Bourgine

Bonjour à tous,
Aujourd’hui, pas de nouvelles d’Emmanuel directement, mais tout de même des infos.
Comme j’avais pu le voir sur les cartes météo en début de semaine, le temps s’est dégagé et avec le soleil, les visages des concurrents se sont éclairés.
Bonne nouvelle : ils vont donc continuer leur trail tel qu’il était prévu.
Les paysages magnifiques leur éblouissent les yeux, à tel point que le classement n’a plus vraiment une grande importance.
Jeudi le parcours les emmenait de Thamé (3800m) à Lungden (4380m). Imaginez ce que vous pouvez voir dans les Alpes ou les Pyrénées mais en puissance 10.
En ce jeudi soir, après 9.3km dont 660m de dénivelé positif et 120m de dénivelé négatif, Slim passe à la 22ème place et Emmanuel, qui a dû un peu « traîner » pour voir le paysage se retrouve à la 47ème place !
Ce matin, la course démarre juste derrière le lodge où ils ont été hébergés par un sentier qui monte sur plus de 1000m de dénivelé positif pour franchir le Renjo (5360m), puis une descente pour franchir la ligne d’arrivée à Gokyo (5300m).
Epreuve de toute beauté : température clémente, beau temps irréprochable et vue merveilleuse sur l’Everest (8848m) et ses satellites . Sans doute le plus beau panorama du monde.
L’effort a été très important, ce passage à plus de 5360m les a impressionné et l’émotion était au rendez-vous.
Qu’ils ont du se sentir petit, à côté de cette immensité ; tout comme nous, au fond de notre canapé ou coincé derrière notre bureau à lire ces aventures, face à ces hommes et femmes qui ont décidé de se surpasser.
Du côté de la course, aujourd’hui 11.5km avec 1540m de dénivelé positif et 560m de dénivelé négatif, les népalais se sont logiquement imposés aujourd’hui avec ce parcours d’altitude. Mais les français se débrouillent assez bien et nos deux lascars sans être parmi les premiers se défendent plutôt bien. Slim a une petite baisse à la 25ème place , mais Emmanuel fidèle aux montagnes russes, bien que se trouvant au Népal, remonte à la 37ème place.
Ce soir repos dans un confortable lodge à Gokyo (4800 m, il a fallu descendre encore 500m pour aller au village), endroit magnifique bordé de glaciers, de sommets et de lacs. Le repos s’impose après cette journée épuisante.
Demain, une petite montée gratuite(+700m), sans chrono, au Lac Gyazumba (5500 m) d’où sera donné le départ de cette onzième étape sur un profil plutôt descendant, direction Dragnac…(4700m). Peut-être retrouveront-ils du réseau ?
Chapeau bas Messieurs, de la part de vos admirateurs.
A demain
Katy ELALOUF
En attente de les entendre !


Dernière édition par Lydie le Jeu 24 Nov 2011, 01:14, édité 1 fois
avatar
Lydie

Messages : 547
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : FRANCONVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Emmanuel n° 10

Message  CATH le Lun 21 Nov 2011, 08:45


Crédit photo Philippe Bourgine

Bonsoir,
Ce soir, je laisse Emmanuel vous conter comment se sont passées les 3 dernières étapes : quelques minutes de connexion :n et voici ses propres commentaires :

Jeudi : Étape THAME ( 3800m) -LUNGDEN (4400m)-10,5km -600m D+ et 81m D-
Apres une nuit glaciale et la diffusion de l'ascension du MAKALU en 2010 par une Equipe jurassienne, en DVD par notre reporter jean François ( il y était) dans un Lodge plus que sommaire, nous avons effectué la 9ème étape de ce long TRAIL.
Miracle de la montagne, le temps entièrement bouché la veille au soir était complètement dégagé au petit matin.
Beau fixe et des paysages imposants, magnifiques...
Des crêtes qui se découpent sur un Ciel bleu sans nuage.
Une course assez rapide puisque seulement 10 km .
Pour moi pas la forme du tout puisque je suis rattrapé par les coureurs du second groupe partis une heure après moi. Slim fera un excellent temps.
"pas de jus" plus de carburant dans les jambes, impossible d'avancer..
Je mettrais 2h15 pour parcourir la distance. Un mauvais souvenir...
Il faut dire que la fatigue accumulée chaque jour commence à se faire ressentir.
Le comportement de chacun dans le groupe aussi.
Le moral de certains est mis a dure épreuve....

Vendredi : 10ème Étape
LUNGDEN( 4400m ) - Col de Ranjo pass (5300m) - sommet du Gokio (5300m) - GOKIO VILLAGE (4800m) - 17 km , 1500 m D+ et 1000m D-
Une étape très spéciale , une des deux plus belles de cette course.
Un départ dès 8 h pour notre groupe de seconde partie de tableau en direction du col de RANJO PASS situé à 5300m C'est là que toute la préparation d'acclimatation depuis le départ de JIRI doit démontrer son efficacité .
Lors de cette montée nous dépasserons l'altitude du Mont Blanc ( 4807m). Je ne sais plus combien de temps j'ai mis pour atteindre ce sacré col... Chaque pas était difficile. Nous étions tous partit à petite vitesse pour ne pas gaspiller d'énergie et assurer ce passage très important de notre séjour. C'est donc très lentement que nous montons vers RANJO PASS . Nous dépassons les marcheurs, puis les premiers porteurs (en savates pour certains), puis les premières plaques de glaces et de neige juste sous le col. On le voit! Nous croisons quelques Yacks transportant des marchandises et qui suivent le même itinéraire... Incroyable!
A partir de 5000m quasiment tout le monde fait des pauses régulières pour reprendre le souffle. Plus nous montons et plus les pas sont difficiles , lents, les pauses encore plus nombreuses.
Et puis on entend les encouragements du photographe Yvan, du Kinésithérapeute Thierry " allez Manu encore 10m! "
Un dernier effort pour se hisser sur la plate-forme du col à 5300m !
Et là! L'émotion me submerge, j'ai réussi , je l'ai fait 5300m! Et en prime en face de moi, trois sommets magiques se découpent sur un fond bleu azur :
l'EVEREST , le LHOTSE, et le MAKALU....
oui une très forte émotion me submerge, nous submerge et nous nous embrassons et nous congratulons.
Oui c'était très dur.
Malgré un bon temps pour boucler cette première partie ( plus de 2h je pense) , je décide d'attendre mon ami Slim pendant près d'1/2h . Le classement à ce moment-là n'a plus vraiment d'importance, seul l'amitié prend le pas.
Nous faisons quelques photos , puis nous repartons ensemble, pour aller à l'assaut de la seconde difficulté de cette étape.
Descendre du col (5300m) par un sentier vertical et piégeux jusque 4800m pour ensuite gravir une crête abrupte pour nous rendre au sommet du GOKIO (5300m) qui surplombe le village en contrebas à 4800 m où nous passerons la nuit.
Nous voici lancés dans cette descente vertigineuse . Je suis assez à l'aise et j'arrive en bas rapidement en doublant quelques concurrents.
Arrivés à 4800m , nous avons le choix. Nous rendre directement au Lodge du village et prendre une grosse pénalité ou gravir ce sommet et accumuler de la fatigue supplémentaire.
Nous décidons de monter . Slim prendra tout de suite de l'avance. Je mettrais 2h pour arriver au sommet, épuisé , à bout de force. C'est l'arrivée de cette fabuleuse étapes ou nous avons pleuré et ressenti des émotions incroyables ...
La vision de cette montagne mythique qu'est l'Everest... Là devant nous !!!
Il y a peu de mots pour décrire ces moments...
Tous ces efforts , les entrainements de jour comme de nuit en France ,les escaliers du SIEGE , ... Ça valait le coup.
Les organismes auront été mis à rude épreuve pour cette 10ème étape. Grosse fatigue pour tous. Les traits sont tirés...les visages marqués.
Dans la montée du GOKIO une coureuse a fait un malaise et Dawa qui arrivait à ce moment-là , la redescendra vers le village. D'autres, épuisés feront le choix de prendre la pénalité plutôt que de faire le sommet .
Dîner au Lodge, une mauvaise nuit avec mal de tête , insomnie... Normal quand on dort a 4800m , à l'altitude du sommet du Mont Blanc...

11ème étape
Samedi 19/11
Réveil 7h ce matin, grasse matinée après les efforts de la veille et ces émotions...
Départ 9h30 vers un grand lac situé à 7 km au nord du village de GoKIO.
Maux de tête , fatigue générale, gorges sèches, mauvaise nuit pour tous.
C'est donc à petit pas et très lentement que tout le groupe prend le sentier. Nous ferons des pauses photos sur le chemin qui mène au lac C'est difficile, chaque pas nous coûte et demande un effort. J'ai l'impression qu'il n'y a plus de muscle dans mes jambes.
Nous mettrons 3 heures pour parcourir les 7 km.
Nous avons à notre arrivée une vue imprenable sur l'EVEREST qui s'élève majestueusement vers le ciel , certain d'être le plus puissant et le plus fort.
Enfin le départ est donné pour la 11ème étape qui doit nous amener à DRAGNAC , un peu plus au sud de GOKIO village après une traversée engagée du lit d'un ancien glacier. Beaucoup de pierres et de sable qui se dérobent sous nos foulées.
Je pensais vraiment ne pas pouvoir courir aujourd'hui , compte tenu devon état à la montée au lac.
Pourtant je me suis surpris à courir et enchainer avec des marches rapides et attaquer chaque bosse avec ENERGIE.
Je mettrais 2h15 pour rejoindre l'arrivée au CHO LA RESORT , un petit Lodge surprenant par son standing.... Et donc ses prix!
Nous sommes en train de dîner et en altitude nous trouvons que les repas sont moins copieux qu'il y a quelques jours.
Riz, pâtes, pomme de terre, soupe , ce sont les aliments ingurgités sans discussions depuis notre arrivée au Népal. Il manque l'essentiel , c'est à dire des protéines de viande ou de poissons , quasiment inexistant ici. Nous engloutissons la seule protéine animale nécessaire à nos muscles: l'œuf du petit déjeuner.
Nous allons parler un peu et nous préparer mentalement pour l'étape de demain qui sera encore une 12eme étape relevée de 15 km DRAGNAC (4700m)- LOBUCHÉ (4970m) en passant par le col de CHO LA ( 5530m) soit 230m de plus qu'hier , ce qui n'est pas rien.
Je crois que je monte 250m en 1 h.
Donc demain matin , d'emblée on attaque par un dénivelé de 500 m pour le col de CHO La, puis descente de 200m puis un autre col à 5360m puis encore descente et remontée vers LOBUCHÉ .
D'après Dawa, plus de 1000m de dénivelé pour demain. Nous verrons ...D'après le classement de ce soir samedi , je reste en 38 eme position .
Il n’y a rien à ajouter, si ce n’est :
A demain
Emmanuel ELALOUF, sous le mail de Katy ELALOUF


avatar
CATH

Messages : 274
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Franconville

Revenir en haut Aller en bas

Emmanuel n°11

Message  CATH le Lun 21 Nov 2011, 08:48


Crédit photo Jean-François Bourgine

Aujourd’hui 16h10 (heure de Paris), après multiples essais Emmanuel réussit à m’appeler.
Les zones de réception de réseau sont assez minces et on peut l’imaginer en équilibre sur une pierre avec une main en l’air…
Là, vous l’avez compris j’affabule.
Mais on y est presque, il a le téléphone collé à la vitre de la pièce où il se trouve dans le Lodge pour capter le réseau nécessaire à m’envoyer les SMS suivants et pouvoir vous faire partager cette aventure.
« Compte rendu étape 12 - Dimanche 20/11
DRAGNAC (4600m) - LOBUCHÉ (4900m)
Au menu de cette journée une petite promenade de 17 km avec 1500m de D+ et pas mal de D- aussi
Pour assurer une bonne journée et compte tenu de la faiblesse des protéines dans les repas, je me suis mis au petit déjeuner népalais.
Farine d'orge, lait , muesli, sucre et on mélange tout cela. Résultat une bonne pâte homogène après avoir bien touillé. Un emplâtre excellent qui tient bien au ventre et qui m'avait réussi déjà pour le col du Ranjo Pass . Slim lui n'y arrive pas et depuis deux jours n'arrive pas à bien manger...
Le ventre bien rempli, dès 8 h du matin, nous montons à l'assaut du col de CHO LA (5330m)
Un sacre morceau avec de nombreuses pierres et une pente énorme pour y accéder.
Démarrage en douceur avec un petit rythme pour s'échauffer . La pente n'est pas trop forte au départ, mais le terrain change vite et le pourcentage devient plus sérieux.
Je double quelques concurrents pour garder mon allure et je me sens bien.
On passe un petit sommet puis on replonge dans une descente pour arriver au bas de la parois du Col.
D'énormes pierres à gravir, des passages sablonneux sur une pente atroce et mon allure devient lamentable. Nous sommes à plus de 5000m, je cherche l'oxygène qui se raréfie tout de même, je respire fort, je suis forcé de marquer des pauses...
Ralenti par cette ascension compliquée, Jacques et Guy que j'avais dépassé me rattrape peu avant le Col. Même des porteurs Népalais nous prennent de vitesse en souriant parfois.
Je ne veux pas lâcher le morceau et je mets toute mon énergie pour arriver au col avant mes coéquipiers de course.
Je suis accueilli par le médecin Bernard et Cédric , chargé de la sécurité.
Cette fois ci, je suis dans la course et me sentant bien, j'enchaine tout de suite la descente du promontoire du col pour arriver sur le glacier. Comme demandé par l'organisation, j'enfile mes crampons sur mes chaussures et je me mets tout de suite à trottiner sur le chemin verglacé qui fait office de sentier.
Une fois traversée ce long glacier je me retrouve avec plusieurs coureurs et coureuses partis plus vite ce matin . J'enlève les crampons rapidement et repars aussitôt en me lançant vivement dans la descente .
En bas une traversée d'un petit torrent avec des plaques de glaces, qui me serra fatal. Un mauvais appui et me voilà les fesses dans l'eau gelée.
Je me relève de suite et j'ai du mal à repartir en courant, pas fier.
Les plus forts et premiers au classement, les népalais Dawa ,Uta et Kerma, m'ont dépassé avant le col , les coureurs français après le glacier, dans cette longue plaine prisonnière entre les versants abruptes et traversée par un cours d'eau à moitié gelé.
Je reprends mon souffle et je repars dans ce faux plat descendant qui se prolonge par une large plaine . Terrain parfait pour moi, puisque ça ne monte pas...
J'alterne marche rapide avec course ou plutôt "trottinage". Aujourd'hui j'ai allégé au maximum mon sac à dos pour me permettre d'avancer le plus vite possible. Le reste du parcours me semblera long et des petites bosses vont ralentir la progression, mais j'ai envie de faire un bon temps et je ne me retourne pas.
Je continue à mon rythme, j'essaie de boire régulièrement une petite gorgée de mon mélange de la veille (coca et eau) auquel j'ai rajouté un petit sachet de poudre énergétique au goût "tropical" pour changer un peu.
Finalement j'embraye vers le nord après la dernière bosse pour remonter au nord vers LOBUCHÉ . Cette dernière partie sera pénible. Faux plat montant le long d'un cours d'eau sinueux de plusieurs kilomètres qui ne semble jamais finir.
Enfin l'arrivée de l'étape bouclée en 4h31 ( je m'étais donné 5h), Slim qui était déjà là, parti à 8h ce matin pour avoir mis plus de 2h la veille, et a mis 4h17 aujourd’hui.
Une belle journée ensoleillée encore, avec de merveilleux paysages et un panorama varié.
Il est 15h05 et il manque 3 coureurs qui se sont trompés d'itinéraire . Dominique, un des réunionnais, Bernard , un pompier, et une des népalaise Shimilamu qui arrive a l'instant...
Pour les deux autres , le directeur a envoyé une personne du staff d'organisation les chercher à PHERICHÉ , bien plus bas dans la vallée et lieu d'arrivée de demain.
Le coup au moral va être terrible pour les deux lascars bien placé au classement.
Le plus dure a été fait. Il ne reste que 3 étapes avant le retour vers Katmandou.
A partir de demain les étapes auront un profil plutôt descendant, jusqu'à LUKHLA.
L'aventure continue...
Emmanuel
Dimanche 20/11
Pour finir la népalaise et Bernard ont fait demi-tour et sont arrivés finalement , reste Dominique le réunionnais dont nous n'avons pas de nouvelles. Il fait nuit et -7 degrés dehors... Dans les chambres seulement -5 , alors ça va aller... »
Emmanuel va bien, il a, je ne sais pas où il la trouve, une pêche terrible ; mais il m’a demandé lorsqu’il rentre de ne pas faire pendant quelque temps de pommes de terre et du riz. Il réclame de la viande, lui qui n’en mange jamais beaucoup !!!
A demain
Katy ELALOUF
Votre relai entre Emmanuel et ses amis
avatar
CATH

Messages : 274
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Franconville

Revenir en haut Aller en bas

Emmanuel n°12

Message  CATH le Lun 21 Nov 2011, 08:50

Ce matin 5h (heure de Paris, soit 9h50 heure locale) un petit texto d’Emmanuel pour me dire qu’ils sont au pied du KALLA PATAH et qu’une montée importante les attend.
A 7h, ascension terminée, ils sont au pied de l’Everest à 5560m. Besoin de partager ce moment d’émotion.
Un paysage magnifique face à cette montagne qui se découpe dans le ciel.
Cette petite montée qui ne comptait pas pour le chrono leur a tout de même pris 1h30. Maintenant ils doivent reprendre la course et tout devrait se passer comme Emmanuel l’aime : en descente. Et ceci pour les 3 étapes qu’il reste à faire.
Bonne surprise : à l’issue de l’étape d’hier DRAGNAC-LOBUCHE, Emmanuel est classé 24ème et Slim 22ème.
Il reste 42 concurrents en course , 11 abandons !
A ce soir, pour la suite….
Amicalement
Katy ELALOUF


avatar
CATH

Messages : 274
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Franconville

Revenir en haut Aller en bas

Emmanuel n° 13

Message  CATH le Lun 21 Nov 2011, 20:06

Notre aventurier


Crédit photo Emmanuel Elalouf


Crédit photo Emmanuel Elalouf


Crédit photo Emmanuel Elalouf


Crédit photo Emmanuel Elalouf

Bonsoir,
Le retour vers la « civilisation » approche, car aujourd’hui j’ai reçu des photos prises avec l’Iphone d’Emmanuel son commentaire par mail.
LOBUCHÉ (4900m)- sommet du KALLA PATTAHR (5550m)- PHERICHÉ (4300m)
17 km et ascension du sommet en marche de liaison. Départ de la course du sommet.
La montée de ce matin était laborieuse . Il faut dire que la montée ce n'est pas mon truc et qu'à plus de 5000m les particules H2o sont moins nombreuses. Résultat, gorge sèche , toux sèche, lèvre sèche, difficultés respiratoire etc...
Bref une fois arrivé là-haut, c'est le bonheur , une belle émotion mais surtout un spectacle majestueux , là , devant nous!
Il est énorme cet Everest !
Photos, congratulations, puis c'est de nouveau la course. Le départ est donné à 12h20 et nous dévalons la pente sablonneuse , encombrée de rochers.
Je n'y suis pas et mon genoux gauche me lance à chaque posé du pied.
J'arrive enfin en Pied du sommet et je continue en direction de LOBUCHÉ.
Je n'avance pas! Pourtant comme conseillé, dans son message, par Christine , je me suis alimenté avant le départ .... Pendant c'est une autre histoire!
Bref j'avance comme je peux et aussi vite que je peux. Je n'arrive pas à courir...
Le souffle est court et l'oxygène me manque. Je sens que les jambes sont fatiguées .
Une coureuse Stéphanie me dépasse, et là, déclic, le sens de la compétition reprend le dessus . Je m'accroche à son rythme et je lui emboite le pas à quelques dizaines de mètres.
Elle le sent, ne se retourne pas. Elle accélère et commence à trottiner, je fais de même.
Je ne lâcherais pas son rythme jusqu'au Lodge de LOBUCHÉ devant lequel nous repassons et ou l'organisation a prévu du jus de citron chaud et des biscuits.
Je bois deux tasses et mange deux biscuits et me lance après Stéphanie qui est déjà repartie nous jouerons ainsi au chat et à la souris pendant tout le reste du parcours . Je ne veux rien lâcher, et pourtant mes jambes sont lourdes et mes foulées peut sûres. A plusieurs reprises je trébuche, mes chevilles se tordent...
Je ne cherche pas à la rattraper, je reste à distance respectable et essaie de maintenir l'écart. Il faudra que je puise dans ce qui me reste d'énergie pour dévaler a toute vitesse la dernière pente menant à l'arrivée que je franchirai à 15h05.
Nettoyage aux "Calinettes" et repas pour reprendre des forces dans un Lodge assez spacieux.
Pour information nous avons retrouvé Dominique qui a fait tous les villages hier soir, mais n'avait pas retenu le nom du village d'arrivée, à PHERICHÉ qui nous attendait.
Des pénalités lui ont été appliquées semble-t-il , au mépris du règlement qui prévoit la mise hors course....
Mais c'est ainsi , même au bout du monde il existe des petits arrangements...
En attendant l'aventure continue...
C’est bientôt fini et je crois que tout le monde attend son retour avec impatience.
Alors à demain pour la suite
Katy ELALOUF
En différé de l’Everest[u]
avatar
CATH

Messages : 274
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Franconville

Revenir en haut Aller en bas

Emmanuel n° 14

Message  CATH le Mar 22 Nov 2011, 20:02

Ce soir c'est encore Emmanuel qui vous raconte se tribulations. Internet fonctionne mieux que le réseau téléphonique!
PHERICHÉ (4200m ) - NAMCHÉ BAZARD (3400m)
23 km
Somme toute semble-t-il une étape descendante. Que nenni! En fin de journée nous aurons parcouru la distance avec un D+ de 1200m et un D- de 1400m.
Départ ce matin à 8h à la fraiche. J'ai fait le pari qu'il ferait beau et que comme nous descendrons , je n'aurais pas trop froid.
Je me lance en tête aussitôt avec quatre coureurs. Très vite après quelques kilomètres j'enlève la petite veste imperméable coupe-vent , le terrain est plutôt descendant pour ce début de course. Tellement descendant que nous descendons au bord du torrent qui serpente au fond de la vallée.
Et là , et bien il faut remonter après avoir traversé le petit pont métallique. La montée on le sait maintenant, ce n'est pas mon fort, mais là, je prends un bon rythme, nous sommes en début de course et je veux faire le trou avec le reste des coureurs. Je m'accroche aux 4 autres coureurs plus fort que moi et mieux classé.
Dans chaque descente je recolle juste derrière eux. Nous restons ensemble un bon moment et traversons des paysages fantastiques ( je n'ai pas pris le temps d'allumer mon téléphone pour prendre des photos. C'est la course.
Apres avoir pointé au contrôle en haut d'une longue côte , nous bifurquons vers un itinéraire Bis , assez futé!
Une descente abrupte qui plonge entre les arbres jusqu'au fond de la vallée. Je me fais plaisir et je double deux coureurs et arrive rapidement devant un petit pont en bois. Et à la dernière foulée pour me mettre à marcher, mon pied accroche une pierre et je m'étale de tout mon long sur le sol sablonneux ( heureusement).
Problème je me reçois sur la main droite et je ressens une douleur aussitôt.
e me rends compte que je viens de me re-blesser au poignet sur la tête cubital comme en 2008.
Le diagnostic sera confirmé par le médecin et le kinésithérapeute à l'arrivée.
Bref , pas grave quand même, je me relève et commence la montée de l'autre côté du cours d'eau. Ce sera long et pénible :400m à monter. Dur, très dur.
Péniblement j'arrive au sommet de cette côte et reprends la course en trottinant.
Pour rejoindre NAMCHÉ , les 23 kilomètres en paraîtront 50, il faudra passer de vallée en vallée pour finalement arrivée au but . Une dernière descente en escalier difficile à descendre pour mon genoux gauche qui me rappelle à l'ordre.
Traversée des rues commerçantes de NAMCHÉ et enfin l'arrivée en 4h57 . OUF ! plus qu'une étape.
Emmanuel »
Inutile de vous dire que je me demande en combien de morceaux je vais le retrouver !
Il n’a pas l’air de se rendre compte que pour mes vieux jours , je vais devoir subir les conséquences des frasques de ses jours heureux !
Demain, enfin ! dernière étape, mais un levé à 3h du matin pour se rendre à LUKKLA.
L’après-midi cérémonie de remise de cadeaux aux porteurs qui consiste à laisser sur place une partie de leur matériel.
Les porteurs retourneront à JIRI à pieds, et les concurrents prendront l’avion pour Kathmandu.
A la fin de cette étape Emmanuel est 32ème et Slim 24ème.
Amicalement
Katy ELALOUF
Pas tout à fait en direct de Kathmandu


avatar
CATH

Messages : 274
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Franconville

Revenir en haut Aller en bas

belle aventure

Message  Jean-Luc le Dim 15 Jan 2012, 08:13

Emmanuel, je vais mettre un lien du site sur le forum mais est-ce que tu as la possibilité de rédiger quelques lignes, un petit CR pour le site lui-même ainsi qu'une sélection de une à 3 photos ?

Jean-Luc

Messages : 471
Date d'inscription : 27/01/2011

http://runningevasion95.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solukhumbutrail

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum