Derniers sujets

ALTISPEED Val d'Isère (32kms - 2500mD+)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ALTISPEED Val d'Isère (32kms - 2500mD+)

Message  Matthieu le Mer 20 Juil 2011, 09:47

Comme promis, voici un compte rendu de ma 1ère course de montagne qui se déroulait donc en haute tarentaise.

Pour cette course prévue à Val d'Isère qui doit me servir de test / préparation avant l'objectif de fin Août dans les Pyrénées, je profites du pont du 14 Juillet car quitte à se rendre dans les Alpes autant y passer quelques jours.

Le we est prévu avec un jeudi soir à Chambéry chez mes cousines, un vendredi soir à Montchavin chez Jean-Yves (beauf de Gilles) et un samedi soir en tente sur Val d'Isère car le départ est prévu à 4h00 le dimanche matin pour un tour de 65kms avec 5000m de D+.
Nous arrivons donc à Val d'Isère le samedi pm tranquillement avec Jean-Yves qui est inscrit également sur cette course pour retirer nos dossards, ce que nous faisons au centre des sports de val vers 17h45 et attendons la réunion d'information obligatoire qui doit avoir lieue à 18h30. Le temps pour moi d'acheter des Yatracks (sorte de chaînes pour chaussures permettant courir sur la neige) obligatoires pour cette épreuve.
Seulement voilà, on nous annonce à 18h30 après nous avoir passé un film pour nous montrer les somptueux paysages que nous devons traverser que l'ITT est annulée pour cause de météo très défavorable Evil or Very Mad
Je ne vais pas m'attarder sur les diverses anecdotes qui font de ce 1er jour en haute tarentaise une journée désagréable mais bon avec J-Y on va se poser au camping un peu désabusés et énervés.
Seul point positif, le réveil va être moins matinal que prévu puisque nous sommes rebasculés sur l'Altispeed qui fait en gros la moitié de la distance et dont le départ sera donné à 8h30 le dimanche matin.

Nous voilà donc sur la ligne de départ le dimanche matin avec nos sacs un peu allégés mais pas trop car autant tester la configuration qui sera celle de fin août.
Vu le temps menacant je pars en collant long, t-s manche courte et veste imper sur le dos.

Le départ est donné et ça part plutôt vite mais je me force à courir doucement car je sais que même si les 3 1ers kms sont en pente douce ca ne va pas durer et que nous allons prendre directement 1200m de D+ pour arriver au Col des Fours à 2980m. Pour un parigo comme moi qui n'ai pas mis les pieds en montagne depuis le marathon du Mont Blanc l'an dernier ca risque donc d'être difficile et autant la pente que le manque d'O2 risquent de me faire très mal.
Je me cale doc à un petit rythme vers la 30eme position (sur 315 au départ) car je sais que ca va être long.
Dès le début de la "vraie" pente, j'alterne marche sur les portions les plus pentues et course quand c'est possible. Je double quelques traileurs, me fait doublé mais bon tout va bien jusqu'à 200m du col ou je commence à ressentir le manque d'oxygène. Pas de mal des montagnes ni rien mais plutôt du mal à bien respirer donc je lève un peu le pied tout en m'inquiétant un peu car nous ne sommes qu'au début du périple. Coup de chance, le corps s'habitue très vite et au bout de 20mn tout est rentré dans l'ordre, juste avant une 1ère descente de 400m de D- qui me permet d'accélérer un vrai coup et de reprendre 5 ou 6 coureurs.
A ce moment la pluie commence à tomber vraiment fort et nous attaquons une nouvelle côte qui en plusieures étapes va nous mener à 3390m sur l'aiguille Pers.
Tout le début se passe bien et je monte à un bon rythme (en tout cas j'en ai l'impression et on ne me double pas) mais à partir de 3000m, il commence à vraiment faire très froid, on prend sur la tête un pluie violente et le vent est de plus en plus fort. Au bout de quelques minutes, je n'arrive plus à bouger mes doigts, impossible d'ouvrir un gel ou autre ni même de refermer les aèrations de ma veste. Il faut donc se faire violence et continuer à grimper comme on peut, c'est un vrai moment de galère et je songe même à arêter la course tant je suis gelé (la t° ressentie est très en dessous de 0°C et en étant bien mouillé et dans le vent c'est horrible). Je croise les 1ers qui redescendent comme des fous et compte que je suis dans les 25 1ers de la course, je continue donc en pensant aux efforts faits pour arriver là et à ceux qui vont passer bien plus de temps que moi à cette altitude. Arrivé au sommet, on me demande mon n° de dossard et je redescends, quel bonheur de sentir les degrés remontés rapidement et les doigts rebouger un par un.
Je croise J-Y qui est gelé aussi (et qui lui doit encore faire la montée) et continu ma route sur une portion plus "roulante" sur laquelle je me sens vraiment bien.
Je sais maintenant que le plus dur est fait et que je finirais d'autant plus que je ne ressens aucune fatigue physique à part les muscles un peu tétanisés par le froid qui tirent de plus en plus.
Ravito au col de l'Iseran ou je ne m'arête pas malgrès un certain intéret pour la soupe vermicelle bien chaude (je suis partit avec des réserves donc je n'ai touché à aucun ravito) puis remontée (la dernière) vers le tunnel des crêtes.
Une côte très difficile à mon goût car très pentue et surtout sur un terrain instable ou mes pieds reculent régulièrement de 20cm quand je pousse dessus. Je monte donc à 4 pattes jusqu'à attraper la corde mise en place pour nous assurer de ne pas redescendre involontairement. Passage dans le tunnel puis on m'annonce que ca descend jusqu'à l'arrivée.
Je suis en forme et me lance donc pour 8.5kms de descente (enfin on m'a un peu mentit et il y a 2 ou 3 bosses à passer tout de même) sur piste 4x4 puis hors sentiers (passage près du lac de l'Ouillette) puis piste VTT jusqu'à l'arrivée ou presque. Les jambes vont bien donc je descend à un bon rythme. Je double 4 concurents un peu "cuits" sur cette descente et passe la ligne en 4h29'15s, content d'en finir car la dernière descente à fait mal aux cuisses et que j'en ai un peu marre d'être sous la pluie.

En tout cas, parcours rendu très technique par les conditions météo, beaucoup d'abandons, pas mal de traileurs qui ont tronqué le parcours pour ne pas monter tout en haut donc satisfait de faire parti des finisher et exactement dans le temps escompté puisque le matin j'annoncait à j-y viser 4h30.

Le bilan est bon, la forme est là, j'ai le foncier pour faire bien plus que 32kms, manque encore un peu de travail des cuisses et surtout quelques sorties en montagne afin d'avoir des côtes de plus de 5mn à grimper.
J'aurais je penses en partant bien sûr sur un rythme plus cool pu refaire une boucle mais pour rien au monde je ne serais remonté à l'aiguille Pers par ce temps.
En tout cas, si tout va bien je devrais ête en forme pour fin août et l'objectif de la saison.
avatar
Matthieu
Admin
Admin

Messages : 391
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : ERMONT

http://runningevasion95.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALTISPEED Val d'Isère (32kms - 2500mD+)

Message  jym le Dim 04 Sep 2011, 22:24


Ah bon...t'as eu froid toi ? T'es vraiment une p'tite nature... Smile

jym

Messages : 10
Date d'inscription : 04/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALTISPEED Val d'Isère (32kms - 2500mD+)

Message  Matthieu le Lun 05 Sep 2011, 00:06

Remarque comme tu le dis si bien dans ton récit, après l'Altispeed, on trouve qu'on a relativement chaud sur les autres courses...
avatar
Matthieu
Admin
Admin

Messages : 391
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : ERMONT

http://runningevasion95.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALTISPEED Val d'Isère (32kms - 2500mD+)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum