Derniers sujets
» Matthieu sur le GRP
Aujourd'hui à 21:14 par Benoit

» Petit Trail de l'Étendard - 30 juillet 2017
Lun 21 Aoû 2017, 22:05 par Jean - Louis

» Montée d'Oz - 26/07/2017
Mer 02 Aoû 2017, 14:19 par Matthieu

» Course nature de la Villarinche - 23/07/17
Jeu 27 Juil 2017, 11:18 par Lydie

» QUI FAIT QUOI
Jeu 20 Juil 2017, 10:02 par Eric

» La montagne ça vous gagne !!!
Ven 07 Juil 2017, 23:02 par Jean-Luc

» Résultat de nos montagnards !
Jeu 29 Juin 2017, 23:25 par Richard W


CR de JEAN LOUIS

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR de JEAN LOUIS

Message  CATH le Jeu 04 Aoû 2016, 23:07

Ma 6000D. Au départ c'était D comme Défi, à l'arrivée c'est plutôt la Déconfiture !! Arrivé en famille, une semaine avant ce grand défi j'ai pu respirer l'air des alpages et découvrir des portions de parcours (lac du Carroley, col de l'Arpette, piste de Bobsleigh) en compagnie des Runneurs de la 6D Lacs. Les jambes étaient là, les sensations bonnes, j'avais hâte... Jour J : la nuit à été courte. Je retrouve mon trio d'aventuriers de l'extrême à Aime. Après quelques échanges et selfies, le départ est lancé. Nous v'là partis pr cette course folle... Comme à mon habitude je pars tranquille (en mode diesel) et rejoins Eric et Manu puis Benji sur une longue montée progressive. Je suis bien, grimpe avec aisance et double pas mal de concurrents dans cette première ascension qui n'en finit pas. Là on se dit que les bâtons sont la bonne option. 18km se sont écoulés, Benji me rejoint et m'annonce qu'il est dans le dur. Bizarrement je le suis aussi. On s'encourage mutuellement. Je n'ai plus de jambes (inexpliquable) mais je me dis que ça va revenir, le mental est là ! Puis c'est au tour de Manu de me dépasser
juste avant le 1er ravito (Plagne centre),où je retrouve ma petite famille. Je prends le temps de souffler et de bien m'alimenter (je le ferais à chaque ravito) pour mieux repartir. Je reprends le tracé mais les sensations et les jambes ne sont pas là. Elles ne reviendront pas... hélas. Dans cette galère je n'ai pas vu Eric me doubler (lui non plus), puis arrive l'ascension du col de la Chiaupe et le fameux glacier (3047m). Des cailloux, des roches, du vertical et encore des cailloux. Il est très difficile d'avancer dans ce milieu hostile et j'arrive péniblement au sommet (j'apprendrai à l'arrivée que beaucoup de coureurs ont été contraints de s'arrêter avant le sommet ultime, barrière horaire oblige. Que la frustration doit être immense quand on vous annonce avant la mi course que s'en est fini pour vous. Je suis de tout cœur avec tous ces courageux qui ont vu leur aventure se stopper nette). La descente est aussi difficile, toujours des cailloux et des roches puis un versant de neige éternelle, idéal pour pratiquer le ski de bosses. Le problème est que je n'ai que les bâtons. Et puis n'ayant plus pied je fini comme beaucoup sur les fesses en mode luge (génial les vacances d'hiver) pour poursuivre ma descente et après encore des cailloux. Après cette interminable et douloureuse descente (à force de taper du cailloux j'ai les pointes de pieds qui me font terriblement souffrir) qui nous conduit jusqu'au lac du Carroley, il faut regrimper jusqu'au col de l'Arpette (2337m). Là c'est vraiment dur, je ne prend pas de plaisir alors que le paysage environnant est grandiose. Même dans les faux plats je marche, comme la plupart des runneurs qui sont avec moi. Éreinté par ce parcours au combien magnifique, mais également technique, physique et long. Je continue mon chemin à mon allure en mode marche nordique que j'alterne par des footings légers sur les portions plates et descendantes jusqu'à la dernière partie agréable et en forêt exclusivement. Je suis mieux au frais, mais le corps ne suis pas depuis près de 40 km maintenant. Il me reste que 5 km quand je me prend le pied ds une racine et me vautre comme il faut. Je me surprend d'ailleurs, d'avoir encore le réflexe de poser les mains au sol. Je me relève, mes compagnons de route me demande si ça va (ça c'est l'esprit Trail), je les rassure; un genoux a pris mais rien de grave. Un dernier km en forêt et nous rejoignons la piste cyclable qui longe l'Isère pr nous conduire jusqu'à Aime. Cette fin de parcours je l'avais reconnue lorsque j'étais venu retirer mon dossard, alors j'ai sentis les ailes me repousser (un peu tard me direz vous) et me sachant attendu je me suis fait violence, sachant que cette fois-ci c'était réellement la fin de cette aventure. Plus que 4km de bitume. Tous les concurrents qui me précèdaient sur cette dernière partie marchaient. Beaucoup m'avaient doublés depuis + ou - longtemps, j'étais content de les récupèrer avant d'arriver dans la rue commercante d'Aime et les encouragements du public pour enfin franchir cette ligne d'arrivée après 10h14 de course (promenade). Heureux de retrouver les miens, mes 3 compagnons d'aventure, notre coach Matt et Elise. Content que nous ayons tous les 8 franchis la ligne d'arrivée (4 /6D Lacs + 4 /6000D) et que nous soyons sortis indemnes et sans blessure de cette inoubliable aventure. Déçu tout de même de ne pas avoir atteind mon objectif de faire le parcours en - de 9h, d'avoir manqué ce rdv. C'était une journée sans. Mes remerciements vont d'abord à Laurence, Lizon et Ylona qui m'ont accompagnées et encouragées tout au long de cette épreuve. Merci à mes compagnons d'entrainement et de prépa. Merci à Benji, notre nouvelle recrue qui comme moi à eu sa journée off et qui comme moi à perdu un ongle dans la bataille, il est jeune et aura tout le temps de réaliser de beaux exploits ! Merci à Manu notre champion qui répond toujours présent et qui est capable d'accomplir encore de belles choses, respect ! Merci à lui pr ses petites phrases qui font mouche, allez ne boudons pas notre plaisir : 1er ravito, Manu vient de me passer devant, on échange un peu, on boit et il me dit "prends tt ton temps JL", me tapotte l'épaule et repart aussi sec. Ah Manu ! le moins que l'on puisse dire c'est que j'aurais suivi son conseil jusqu'au bout. Merci à Eric que j'ai vu progresser avec le temps, que je savais capable d'accomplir de belles choses et que je voyais gagnant. Bravo à lui pour cette belle victoire (enfin), tant méritée !! Merci à Benoît qui n'était pas avec nous cette année, mais qui a ouvert la voie l'an dernier et qui à réalisé l'épreuve avec panache en 8h30. Je réalise à quel point sa performance était belle ! Merci à notre Coach Matt, pr sa disponibilité, pr son expérience partagée et pr son plan d'entrainement aux petits oignons qui nous a permis à tous d'aller jusqu'au bout. Merci à Françoise pr ses entraînements adaptés à notre prépa. Merci à elle, à Monique, à Catherine et à Patrick pr leurs belles prestations à la 6D Lacs. Merci à Élise pr ses encouragements, pr ses photos et pr m'avoir accompagné sur quelques foulées. Merci à Karim pr ses photos et encouragements. Un grand merci à Thierry Br. pour m'avoir prêté ses bâtons qui m'ont été + qu'utile pr parcourir se long chemin. Merci à ts ces bénévoles et à leur accueil. Merci à l'organisation sans faille et au balisage parfait. Merci au public qui nous a encouragé, notamment ds les cols (un côté tour de France cyclisme très agréable). Et enfin merci à vous tous pr ces moments ou autres défis partagés, pr vos encouragements, pr vos photos. Merci à tte cette belle famille de RE 95 !
avatar
CATH

Messages : 274
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Franconville

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum