Derniers sujets
» Ronde d'Ermont 19 novembre
Mer 15 Nov 2017, 08:17 par DIAMANT

» Trail des Chataignes (mouillées et pas grillées)
Mer 15 Nov 2017, 08:14 par DIAMANT

» Foulées de Beauchamp
Dim 12 Nov 2017, 20:39 par Richard W

» Les bacchantes (l'apéro avant le trail des chataignes)
Dim 12 Nov 2017, 20:28 par Céline

» La Sans raison (la thérèse) 16km
Dim 12 Nov 2017, 20:02 par Richard W

» L'indian race 2017 . 10/12
Ven 10 Nov 2017, 22:09 par Monic

» Course d'orientation / Bois des éboulures
Ven 10 Nov 2017, 06:50 par Maud P.


Trail de Boncourt - Noailles - 22/05/2011

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trail de Boncourt - Noailles - 22/05/2011

Message  Matthieu le Dim 22 Mai 2011, 23:21

Puisque le premier récit a eu l'air de plaire, en voici un 2ème afin de retranscrire une partie de ce qui me passe par la tête pendant une course et de tenter de le faire partager un minimum.

Pour certains c'est l'occasion de découvrir une course ou de se dire "je la ferais bien l'année prochaine".
D'autres vont comparer à ce qu'ils ont eux-même ressentit pendant cette course et de voir que oui, même à l'avant on a des phases euphoriques, des phases de détresse, des phases de réflexion, qu'on se demande si les jambes vont tenir jusqu'au bout, si le traître qui nous poursuit va réussir à nous reprendre...
Enfin pour certains rares autres c'est l'occasion de se prendre la tête en se demandant par quel exercice faire progresser ses coureurs et quelle sorte de séances sadiques il vont pouvoir intégrer à leurs plans.

Alors voilà, il était une fois dans une petite ville de l'Oise, certains membres de RE95 s'étaient donné rendez-vous pour une promenade du dimanche. Quelle ne fût pas leur surprise en découvrant qu'en ce même lieu de Noailles normalement uniquement peuplé d'autochtones et de vaches se trouvaient ce dimanche 22 Mai 2011 multitude de coureurs venus de divers horizons (pas trop loin tout de même les horizons il faut le reconnaître). Et ces coureurs d'origines diverses et variées n'étaient apparemment point présent uniquement pour la figuration. C'était donc un guet-apens qui nous était tendu et celui-ci prenait l'apparence d'une course. Qu'à cela ne tienne, nous n'étions pas du genre à faire demi-tour et il était clair que nous vendrions chèrement nos scalps, nous décidâmes donc après moults discussion que nous prendrions part à cette course.
Pour ma part, je me décidais à prendre part au 17kms800 avec ses quelques 430m de dénivelé positif.

Bon ok vous l'aurez compris, dans la vraie histoire on était tous inscrit à l'avance mais je me suis dit que ce début ferait plus "classe" pour laisser une trace de nos aventures à nos descendants... Arrow

Le départ de ma course étant prévu à 9h45, je m'empare de mon dossard vers 9h00, traîne un peu en repassant à la voiture et part m'échauffer tranquillement mais en décidant de ne pas trop en faire vu la course qui attendait et les séances déjà réalisées cette semaine.
Chemin faisant, je croise top garage (un ami peu farouche) qui rodait et nous nous échauffons paisiblement ensemble.

9h43 : J'use de la fameuse technique du mec qui revient face à tout le monde pour me placer en 1ère ligne de la course, regarde un peu à gauche et à droite pour jauger les forces en présences, et place un doigt sur le chrono en attendant le départ.
Celui-ci est donné pil-poil à l'heure et j’espère vraiment que ça va s'élancer doucement histoire que j'ai un peu de temps pour me mettre dans le rythme sans avoir besoin de faire grimper les pulsations trop vite.
Mon souhait n'est qu'à moitié exaucé puisque je me retrouve relégué en quelques mètres en 5ème position, juste derrière un petit groupe qui s'est formé dans lequel certains ont l'air de vouloir ne pas perdre de temps pour s'extirper du peloton. Cependant le rythme ne paraît pas trop élevé et je décide donc de suivre tout ce petit monde en restant à l'abris.
A peine 1km de passé (en 4'06 soit même pas 15km/h) et un des hommes de tête accélère franchement l'allure alors que nous sommes en plein dans un faux-plat montant. Je décide assez vite de le suivre histoire de jauger un peu mes capacités du jour et lors du passage au 2ème km passé en 3'50, nous ne sommes plus que 2 en tête.
Nous progressons vent de face et je décide de ne plus prendre de relais jusqu'à la côte qui doit arriver après le 4ème km. De ce fait, nous sommes rejoint par un troisième larron et je laisse donc le soin à mes 2 compagnons d’échappée d'assurer le tempo en tête surtout qu'un rapide coup d'oeil vers l'arrière me permet de voir que nous avons déjà pris une belle avance sur le reste des concurrents. Sous leur impulsion, les kms 3 et 4 sont passés en 4'02 et 4'05.
C'est à cet endroit que pour moi la course va commencer, en effet, le début de ce 5ème km est un faux plat montant qui nous amène vers la 1ère côte du parcours. cette côte débute (données GPS) aux environs du 4.45km et va durer à peu près 800m pour un dénivelé de 80m. En haut, je sais que le 1er ravitaillement m'attends (si aucun fourbe n'a eu l'idée de le déplacer depuis l'an dernier) et je me dis donc que cete montée va me permettre de réaliser un bon test pour me situer par rapport à mes 2 acolytes. Je prend donc les devants et entends bien monter à mon rythme sans me faire trop mal aux jambes tout de même. D'emblée, ce test me met du baume au coeur puisqu'en haut, nous ne sommes plus que 2 et que j'ai tout de même une cinquantaine de mètres d'avance sur le 2ème. Je décide donc de le laisser revenir mais sans lui faciliter la tâche pour autant et me cale donc sur un bon rythme de croisière que je sais pouvoir tenir un bon moment.
L'"adversaire" du jour m'ayant confié qu'il tournait uniquement sur route mais qu'il avait un record en 32'40 sur 10kms même si actuellement il en valait plutôt 34'30, je sais qu'il sera en mesure de recoller sur les parties roulantes donc aucun intérêt à mettre dans le rouge tant que je ne lui aurait pas fait mal aux cuisses dans les côtes.
Il me reprend donc comme prévu au bout d'un bon kilomètre mais ne prend pas de relais en me disant que le rythme lui suffit largement pour le moment car il se méfie de la suite du parcours. Nous tournons tout de même ce kilomètre en commun en 3'47. Il a le temps de m'expliquer qu'il est policier à Creil et cours avec tout un groupe. Autant vous dire que ces informations ne me donnent pas envie de ralentir, le principe voulant que le commun des mortels ne voit jamais d'un bon oeil de se faire attraper par un policier silent
A ce moment du parcours, il y a une petite descente et je sais qu'ensuite vont arrivés quelques passages plus "techniques" dans lesquels je vais pouvoir creuser un petit écart. Le seul problème pour moi à ce moment de la course étant que nous rattrapons beaucoup de coureurs du 29km partis 15mn plus tôt qui m'obligent à slalomer dans les côtes (enfin bon c'est pareil pour lui) mais surtout que j'ai du mal à le reconnaître car il est habillé en blanc et n'est pas vraiment le seul dans ce cas...
Mon plan machiavélique fonctionne cependant à merveille et j'arrive petit à petit à prendre une certaine avance que je vais tenter de garder sur les kilomètres plats qui arrivent.
J'enchaîne donc les 4 kilomètres suivants (10, 11, 12 et 13) à un bon rythme à savoir : 3'43, 3'56, 4'03 et 3'44. Cependant, je vois que mon poursuivant se rapproche mais cela ne me stress pas car les parties restantes sont tout à mon avantage car il reste quelques côtes bien raides et les passages de ravines.
Je suis donc rejoint au pied de la 1ère côte bien pentue du parcours au kilomètre 13.7. Je ne peux pas dire que j'éspérais cette jonction mais la sachant quasi inévitable, elle se produit au meilleur endroit pour moi. De plus, au moment ou il me rattrape, Romuald de son petit nom me dit clairement "je me suis explosé pour te reprendre" - comme cette phrase est douce à mes oreilles, moi qui justement prévoyais de lâcher vraiment ce qu'il me restait d'énergie à ce moment précis.
Il me suit donc jusqu’à le première ravine (une des particularité de ce trail est que nous passons par trois ravines traversées dans le sens de la largeur et équipées de cordes) et je me décide à accélérer franchement, n'utilisant que très peu la corde d'aide et en restant face à la pente pour remonter le plus vite possible en face. De toute façon, si il me suit maintenant, nous réglerons ça au sprint sur le dernier km.
J’enchaîne donc le plus vite possible sans me retourner les ravines ainsi que les passages entre celles-ci en me disant que je ferais un état des lieux après ça. Et je peux l'avouer, je suis soulagé lorsqu'enfin je me retourne et que je ne vois plus personne dans mon sillage hormis quelques concurrents du 29 et du 11.5 déposés assez nettement. Ceci dit je ne m'endors pas pour autant et décide de forcer encore au moins 1 bon kilomètre pour me mettre définitivement à l'abris. J'accélère donc dans ce 16ème km (aidé par la pente j'en conviens) pour le boucler en 3'35 puis continu mon effort jusqu'à l'arrivée même en sachant la course gagnée. A ma surprise, malgré le faux plat montant, le 17éme km est bouclé en 3'54 et les 900m restants (descendants) à 17.6km/h.

Je passe la ligne d'arrivée un peu entamé mais heureux de cette troisième victoire en trois trails (merci aux meilleurs du coin de m'éviter sur les courses) et surtout sans aucune douleur suspecte ni aucune gène. king
Romuald, qui finit 2ème, a vraiment eu du mal à finir avec cette partie technique des ravines et malgré la fin de parcours plus favorable est relégué à 1'27 ce qui me fait dire que j'aurais peut être pu me ménager un peu plus. Le troisième (vainqueur l'an dernier) qui était avec nous au démarrage finit quand à lui avec environ 5mn de retard et vient donc complété ce podium qui finalement et comme c'est en réalité souvent le cas s'était dessiné dès les premiers kilomètres.

Je suis donc pour ma part prêt à récupéré avant le pays de caux, puis à attaquer la partie "difficile" de mon entrainement prévue pour m'emmener en forme jusque dans les Pyrénées fin août.

Le temps d'un repas avec les copains du groupe, d'une remise des prix qui nous verra gagner 2 bouteilles de champagne, 2 bouteilles de vin, et d'autres lots divers et nous sommes déjà sur le chemin du retour après cette croisade réussi en territoire Oisien.
avatar
Matthieu
Admin
Admin

Messages : 391
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : ERMONT

http://runningevasion95.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trail de Boncourt - Noailles - 22/05/2011

Message  Lydie le Lun 23 Mai 2011, 08:40

"Le temps d'un repas avec les copains du groupe, d'une remise des prix qui nous verra gagner 2 bouteilles de champagne, 2 bouteilles de vin, et d'autres lots divers et nous sommes déjà sur le chemin du retour après cette croisade réussi en territoire Oisien."

Voilà ça paye l'entrainement.
cheers
avatar
Lydie

Messages : 548
Date d'inscription : 26/01/2011
Localisation : FRANCONVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trail de Boncourt - Noailles - 22/05/2011

Message  JUILLARD NADINE le Lun 23 Mai 2011, 15:36

Quel suspense ,voilà un quart d'heure que je lis , je lis je lis.... tout cela pour arriver à ta victoire ( la troisième du Nom) qui se répéte maintenant à chaque course. bravo, super bravo mais merci de faire plus court car je suis en retard pour les enfants la récré vient de sonner
Nadine. Smile

JUILLARD NADINE

Messages : 8
Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

3D

Message  Jean-Luc le Lun 23 Mai 2011, 22:09

Bravo, au bout de quelques lignes, on y est ! Les jambes, la tête, la volonté, du suspense...
Ca donne tout de suite envie d'y retourner, et de progresser !
Wink

Jean-Luc

Messages : 481
Date d'inscription : 27/01/2011

http://runningevasion95.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Diaporama

Message  Jean-Luc le Ven 27 Mai 2011, 21:58


Jean-Luc

Messages : 481
Date d'inscription : 27/01/2011

http://runningevasion95.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trail de Boncourt - Noailles - 22/05/2011

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum